Vous êtes ici : Accueil » Découvrir » Histoire

Histoire

SEEBACH était un lieu de peuplement celte il y a plus de 2 000 ans, repris par les Romains aux III° siècle de notre ère.

La première mention historique datée des deux villages d'Ober et Nieder- Seebach est de l'an 967, qui les situe à la limite sud du "Mundat" de l'abbaye de Wissembourg dans la charte de l'empereur Otton I. Le village de Niederseebach appartient au duc des Deux Ponts puis passe aux mains des comtes de Lichtenberg de 1307 à 1480, pour revenir aux comtes des Deux-Ponts-Bitche. Le village sera vendu aux barons de Fleckenstein en 1543 jusqu'en 1720.

Toute la commune d'Oberseebach était une possession de l'abbaye bénédictine de Wissembourg jusqu'en 1521. La partie située au nord de la mairie passa à l'électeur palatin qui devint calviniste au 16° siècle.En 1633,durant la guerre de trente ans, la population fut décimée et le village presque entièrement détruit.L'église catholique qui se trouvait au centre du village avant cette guerre s'est retrouvée au sud du village après la reconstruction qui fut repeuplé selon la localisation: les protestants au nord et les catholiques au sud de la mairie.

Les deux villages furent rattachés à la France en 1679 et 1680 , puis rendu à l'évêché de Spire en 1709. Ces années furent des années de persécution des protestants qui finit en 1780 par le libre exercice de la religion reconnu par l'autorité royale française et la construction du temple en 1782.

La révolution française  de 1789 verra la confiscation et la vente des biens de l'église catholique. Le village d'Oberseebach s'aggrandira rapidement au début du XIX° siècle, malgré une émigration vers la Russie puis vers l'Algérie et l'Amérique du Nord. Une communauté juive se développe durant ce siècle pour atteindre 29 personnes en 1851, communauté qui a construit sa synagogue en 1854 et qui a disparu après la seconde guerre mondiale.Le village est prospère quand éclate le guerre de 1870 et est rattaché à l'empire allemand. A l'issue de la première guerre mondiale 1914-1918, le village redevient français jusqu'en 1939 et l'évacuation en Haute Vienne. La seconde guerre mondiale 1939-1945 verra Seebach redevenir allemand comme toute l'Alsace et la Moselle durant ce conflit. Seebach a payé un lourd tribut à ces deux conflits: 30 jeunes sont morts au combat comme soldats allemands durant la première guerre mondiale et 20 victimes civiles recensées. 64 seebachois sont morts durant la seconde guerre mondiale sous l'uniforme français ou celui de "malgré-nous" allemand. La reconstruction de Seebach fut entreprise avec courage et les plaies pansées au fil des ans. Les trentes glorieuses le furent aussi pour les Seebachois qui purent aller travailler comme frontaliers dans les entreprises allemandes du Bade-Wurttemberg et du Palatinat allemands tous proches.

 

 

 

 

» accéder au formulaire » accéder à la galerie photos » accéder aux documents
plan du site   -   mentions légales   -   © 2011